Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 15:49

L’arthrose consiste en une destruction progressive du cartilage et en une prolifération du tissu osseux avoisinant.

 

Elle est à distinguer de l’arthrite qui se manifeste par une inflammation de l’articulation qui devient rouge, chaude et douloureuse.

 

Arthrose-Epaule.jpg 


Les causes et facteurs favorisants de l’arthrose

 

-          Les causes mécaniques : surmenage articulaire, traumatismes articulaires ou microtraumatismes répétés, malformation congénitale.


-          La sénescence : en vieillissant, le nombre des cellules cartilagineuses, les chondrocytes, diminuerait. L’arthrose peut débuter dès 30 ans, mais elle se développe surtout à partir de 45 ans.


-          L’hérédité : des facteurs génétiques pourraient jouer un rôle.


-          L’obésité, par l’augmentation des pressions exercées sur les cartilages.


-          Certaines hormones : on constate une augmentation de l’arthrose chez les femmes après la ménopause. Par ailleurs, des lésions cartilagineuses seraient liées à l’acromégalie, due à une sécrétion anormale d’hormones somatotropes.


-          Certaines maladies comme la polyarthrite rhumatoïde évoluée, avec ses déformations articulaires.

 

 

Le mécanisme de l’arthrose

 

Le cartilage commence par s’amincir, puis il se fissure et s’effiloche jusqu’à laisser l’os à nu dans les zones de pression. En réaction, l’os se condense et présente des petits trous (geodes) en regard des surfaces articulaires. Des kystes apparaissent.

 

Arthrose-Evolution.jpg

 

Dans les zones où la pression ne s’exerce pas, on constate également des modifications : l’os et le cartilage prolifèrent, créant des ostéophytes, tels les « becs de perroquet » sur les vertèbres, responsables de douleurs et de névralgies.

 

Cette maladie touche le plus souvent la colonne vertébrale, les doigts, la hanche (coxarthrose) et le genou (gonarthrose). Cette dégénérescence peut devenir très handicapante.

 

 

Les manifestations de l’arthrose

 

Des douleurs surviennent à l’appui, à l’effort ou au mouvement. Elles sont calmées par le repos.

 

Des craquements liés aux altérations du cartilage peuvent être perçus.

 

Contrairement à l’arthrite, il n’y a pas de signe inflammatoire (chaleur cutanée et rougeur)

 

 

La prévention de l’arthrose

 

-          Traiter avec soin tout traumatisme articulaire (entorse, luxation) ou osseux, afin d’éviter les complications.


-          Eviter de s’exposer à des microtraumatismes répétés, lors de la pratique d’un sport par exemple.


-          Lutter contre le surpoids et l’obésité (voir articles sur l'obésité)


-          Prendre des compléments alimentaires, sous contrôle médical :

 

·         La chondroïtine sulfate assure la structure et l’élasticité des cartilages de nos articulations, où elle est particulièrement abondante. Elle entre dans la composition des protéoglycanes, substances qui permettent aux cartilages d’absorber les chocs. Des études cliniques ont montré son efficacité dans la prévention de la progression de l’arthrose. La prise simultanée de glucosamine (voir ci-après) amplifierait ses effets. La posologie recommandée est d’environ 1000 mg par jour.

La chondroïtine sulfate est produite à partir du cartilage de la trachée des bovins et des porcs, du cartilage des requins et des poissons.

Son usage est déconseillé aux personnes hémophiles ou recevant un traitement anticoagulant, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes, c’est pourquoi il est recommandé de l’utiliser sous contrôle médical.

Elle provoque parfois des effets indésirables : nausées, diarrhées, aigreurs d’estomac.

 

·         La glucosamine est un élément de base à partir duquel notre organisme fabrique la chondroïtine sulfate des cartilages articulaires et l’acide hyaluronique, un constituant du liquide articulaire. La prise simultanée de chondroïtine sulfate accentuerait son efficacité dans la prévention de la progression de l’arthrose. Lors des études cliniques, les doses utilisées étaient de 1500 mg par jour, en 3 prises, pendant 2 mois minimum.

La glucosamine est extraite de la carapace de crustacés (crabes, crevettes).

Son usage est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants, aux personnes allergiques aux crustacés, aux asthmatiques et aux personnes souffrant de diabète de type 2 ou d’obésité car elle peut augmenter la résistance à l’insuline de l’organisme.

Elle provoque parfois des aigreurs d’estomac et des diarrhées.

 

·         Le manganèse est un oligoélément essentiel pour la synthèse des cartilages. Administré avec d’autres substances (chondroïtine sulfate et glucosamine) il permettrait de prévenir la progression de l’arthrose. Les apports conseillés sont de 2 à 5 mg maximum par jour.

 

·         La vitamine D est essentielle au métabolisme du calcium et du phosphore. Elle augmente leur absorption dans l’intestin et diminue leur élimination dans l’urine, favorisant ainsi la minéralisation des os. Elle joue donc un rôle dans la prévention de l’ostéoporose des femmes ménopausées vivant dans des régions peu ensoleillées ou s’exposant peu à la lumière du jour. La prise de doses quotidiennes supérieures à 2000 UI (50 µg) doit se faire sous contrôle médical.

 

·         La vitamine E est efficace par son action antioxydante. Les apports conseillés sont de 12 mg par jour pour un adulte. Attention aux excès ! A forte dose et pendant de plusieurs mois, sa consommation pourrait développer le risque d’AVC (accident vasculaire cérébral).

 

 

FREEDOM Plus de LR

Contient de la chondroïtine sulfate et de la glucosamine,

Du manganèse, de la vitamine D et E


Freedom-PLus.jpg 

Sans lactose, sans OGM et sans gluten

 

A prendre en complément avec

Aloe Vera FREEDOM

89 % d’aloe vera, vitamine E

 Gel-Freedom-par-6.jpg

Sans aloïne, sans colorant

 

 

 

Le traitement de l’arthrose

 

-          Le traitement médicamenteux :


·   Traitement symptomatique d’action immédiate : antalgiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)


· Traitement symptomatique d’action retardée et rémanente (persistant à l’arrêt du traitement) : hydroxyproline, chondroïtine sulfate, acide hyaluronique…


·  Traitement chondro-protecteur qui ralentit la destruction du cartilage (encore à l’étude chez l’homme).


·  Traitement local : plâtres de repos par exemple. Par contre, il faut éviter les infiltrations de corticoïdes qui d’un côté calment la douleur, mais de l’autre favorisent la détérioration du cartilage.

 

Le complément idéal à FREEDOM en application externe

Aloe Vera MSM Body Gel

Body-gel-Freedom.jpg

 


-          La chirurgie : lorsque l’articulation est bloquée, notamment au niveau de la hanche et du genou, on peut mettre en place une prothèse.

 

-          La kinésithérapie : rééducation et physiothérapie (application de boue, irradiation, ultra-sons).

 

Physiotherapie.jpg

 

-          Les cures thermales (crénothérapie) :

·         D’eaux sulfurées et chaudes, pour entretenir le cartilage

·         De boues très chaudes pour diminuer la douleur

·         D’eaux radioactives et métalliques, pour diminuer la douleur également.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Homnes 19/05/2015 17:52

Renforcez vos cartilages et vos os : ça marche !
Merci pour votre article.

champs magnétiques pulsés 09/01/2015 15:25

J'avoue que l'article est clair et soigné, je le partage.

Soigner l'arthrose 29/05/2013 13:24

L'article est très intéressant.

Je vous remercie pour l'ensemble des éléments partagés.

Présentation

  • : Le blog de bio-bien-belle.over-blog.fr
  • Le blog de bio-bien-belle.over-blog.fr
  • : Présentation de fiches relatives à la santé, au bien-être et à la beauté.
  • Contact

Profil

  • Gabrielle
  • Ex enseignante, spécialisée en sciences médico-sociales.

Recherche

Archives

Pages

Liens