Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 16:38

La maladie de Ménière est une affection chronique de l’oreille interne. Elle touche un peu plus les femmes et survient généralement entre 40 et 60 ans.

 

Causes et facteurs favorisants de la maladie de Ménière

 

A l’heure actuelle, on ne connait pas la cause première de la maladie qui provoque une augmentation de pression des lipides (excès d’endolymphe) de l’oreille interne.

 

Oreille-Meniere.jpg

 

Une cause génétique est suspectée car la maladie peut se retrouver chez plusieurs membres d’une même famille.

 

D’autres hypothèses ont été émises :

  •      dérèglement du système immunitaire,
  •      allergie alimentaire, intolérance aux aliments très salés ou contenant de la caféine,
  •      réaction à certaines infections,
  •      stress émotionnel et grande fatigue
  •      blessure à la tête
  •      changement de pression barométrique, en avion, en montagne….

 

 

Symptômes

 

Crises vertigineuses imprévisibles, durant plusieurs heures, voire plusieurs jours ; ces crises sont répétitives, avec :


  •      Grand vertige d’apparition brutale et durant plusieurs heures
  •      Sensation de plénitude dans l’oreille et acouphènes : impression d’entendre des bruits en provenance même de l’oreille (sifflements, bourdonnements)
  •      Surdité (d’une seule oreille le plus souvent)
  •      Des signes vagaux éventuels : nausées, vomissements, sueurs et tachycardie.

 

 

Le vertige n’est pas toujours dû à la maladie de Ménière


 

Causes

Vertiges d’origine périphérique

Vertiges d’origine centrale

Autres vertiges

 

Causes fréquentes

 

 

 

 

 

 

 


 

Causes rares

 

Vertige paroxystique positionnel bénin

 

Névrite vestibulaire

 

 

Maladie de Ménière

 

 

 

Fistule périlymphatique

Cholestéatome

Zona otique

Otosclérose

 

 

 

 

Accident ischémique transitoire (AIT)

Vertébro-basilaire

 

Accident vasculaire cérébelleux

ou du tronc

 

Vertige migraineux

Sclérose en plaques


Tumeur de l’angle cérébello-pontique

 

 

 

Psychose

 

 


Certains médicaments

 

 

Vertige d’origine cervicale

 

 

 

 

 

Les crises sont rarement précédées de signes précurseurs, tels que ceux-ci :

 

  •      Sensation d’oreille bouchée, perte partielle d’audition et hypersensibilité aux sons

 

 

  •      Céphalées (maux de tête)

 

 

  •      Etourdissement et perte d’équilibre

 

 

 

Prévention

 

La cause de la maladie étant inconnue, il n’existe aucun moyen de la prévenir.

 

 

Traitement

 

Il n’existe pas de traitement permettant de guérir la maladie de Ménière, mais les symptômes peuvent être combattus par les moyens suivants :

 


  • Traitement physique :

 

* Un générateur d’impulsions basse pression peut être efficace chez certaines personnes ; il faciliterait l’évacuation du fluide en excès dans l’oreille interne. 3 séances journalières de 5 minutes permettent de combattre les vertiges.


* Le « P100 » est un dispositif médical destiné à soulager rapidement les symptômes de la maladie de Ménière, en insufflant dans le conduit auditif une très légère pression positive ; son format de poche et son mode de fonctionnement permettent une utilisation très simple, à tout moment. Son usage nécessite préalablement la pose par un ORL d'aérateurs transtympaniques, communément appelés « yoyos ».


* Des séances de rééducation vestibulaire avec un physiothérapeute ou un ergothérapeute permettent de compenser le mauvais fonctionnement de l’oreille interne et du vestibule.

 


  • Traitement médicamenteux :

 

* Médicaments anti-vertigineux, anti-nauséeux, et  éventuellement  vasodilateurs, et diurétiques qui peuvent faire baisser la pression dans l’oreille interne.


* En cas de terrain allergique susceptible d’aggraver les symptômes, traiter à l’aide d’antihistaminiques.


* Si la maladie est très handicapante, le médecin peut injecter un antibiotique dans l’oreille pour détruire les tissus de l’oreille interne. Ce traitement est irréversible et entraîne souvent une détérioration de l’audition.


* Des corticostéroïdes, non toxiques pour les tissus, peuvent aussi être injectés pour espacer les crises et atténuer les symptômes.


* De plus, en raison de l’anxiété générée par l’imprévisibilité des crises, des anxiolytiques peuvent être prescrits.


Par contre, il est recommandé d’éviter l’aspirine qui peut déclencher des acouphènes.

 



  • Traitement chirurgical possible dans les cas rebelles :

 

    * Décompression du sac endolymphatique pour faire baisser la pression intra-labyrinthique.


     * Section du nerf vestibulaire responsable de l’équilibration.


     * Destruction du labyrinthe postérieur dont l’inconvénient est d’entraîner une perte irréversible de l’audition.

 



  • Alimentation

 

     * Adopter une alimentation pauvre en glutamate monosodique (GMS) et en sel, celui-ci contribuant à la rétention d’eau.


Salieres.jpg

     * Eviter la caféine qui peut aggraver les symptômes : limiter la consommation de café, thé, chocolat et certaines boissons gazeuses.


     * Limiter la consommation de sucre.


     * En cas de traitement diurétique, consommer des aliments riches en potassium.


     * Boire suffisamment.

  

 


  • Hygiène de vie

 

    * Pratiquer la relaxation, le yoga… pour lutter contre le stress qui pourrait être un facteur déclenchant les crises.


     * Ne pas fumer.


     * Eviter les allergènes (poussières, pollens, poils d’animaux, etc…)


Allergene.jpg

Evitez les allergènes !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Santé
commenter cet article

commentaires

MBODJI 20/02/2015 13:55

Satisfait

Présentation

  • : Le blog de bio-bien-belle.over-blog.fr
  • Le blog de bio-bien-belle.over-blog.fr
  • : Présentation de fiches relatives à la santé, au bien-être et à la beauté.
  • Contact

Profil

  • Gabrielle
  • Ex enseignante, spécialisée en sciences médico-sociales.

Recherche

Archives

Pages

Liens