Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 15:02

Cheveux2.jpg La pelliculose -à ne pas confondre avec la pediculose qui est une infestation par les poux-  est une dermatose (maladie de peau).

 

Elle se caractérise par une exagération d'un phénomène physiologique -donc  normal-  qui survient au niveau de la peau : la desquamation, c’est-à-dire la perte de minuscules lambeaux de peau sous la forme de petites pellicules, fines squames (ou lamelles) blanchâtres, se détachant de la peau.

 

  Normalement, chez les personnes sans pellicules, les cellules cutanées meurent et sont remplacées environ tous les mois. Chez les personnes avec des pellicules, cette fréquence passe à environ toutes les deux semaines. Les cellules cutanées mortes tombent alors en grosses grappes, qui prennent l'apparence de petites plaques blanches ou grisâtres.

 

 

Cette dermatose est tout à fait bénigne mais s’avère gênante en raison de son aspect inesthétique et des démangeaisons et plaques rougeâtres qui peuvent l’accompagner. En principe, elle n’est pas directement responsable d’une chute anormale ou prématurée de cheveux.

 

 

 

Les causes et facteurs favorisants de la pelliculose

 

  • Le principal responsable est une levure, du nom de pityriasis capitis (Malassezia) ; elle provoque souvent cette desquamation exagérée. Parfois un candida aura les mêmes conséquences.

 

 

  • Le psoriasis accentue la survenue de pelliculose ; de même la dermatite séborrhéique, qui provoque une inflammation et des desquamations sur les oreilles, le cuir chevelu, les sourcils et le long des ailes du nez. Les poux peuvent aussi être incriminés.

 

  • Des glandes sébacées hyperactives, de la séborrhée, ou un cuir chevelu sec.

 

  • Une alimentation carencée en certains éléments vitaux, ou trop riche en sucreries ou alcool, des allergies alimentaires, le tabagisme.

 

  • Des causes organiques : troubles digestifs (constipation, troubles hépato-biliaires, etc…), facteurs hormonaux (grossesse, hypercorticisme ou maladie de Cushing qui consiste en une hypersécrétion hormonale de la glande cortico-surrénale), diminution de l’immunité cellulaire (SIDA).

 

  • Des troubles émotionnels, le stress, sont également susceptibles d’entraîner une augmentation de la vitesse de renouvellement de l’épiderme.

 

  • Une hygiène inadaptée du cuir chevelu : Une eau trop calcaire, un shampoing trop détergent, un lavage des cheveux pas assez fréquent,  peuvent entraîner la multiplication exagérée de la levure en cause, c’est-à-dire le pityriasis capitis.

 

  • Le port de casque, casquette ou chapeau trop serré, favorise le développement de la levure.

 

  • Des facteurs climatiques, environnementaux : La pollution atmosphérique, la chaleur et l’humidité.

 

 

Le traitement de la pelliculose

 

1) Il consiste d’abord en un bannissement des produits  et conduites à risque tels que :

 

-          shampoings alcalins et détergents

-          lotions parfumées, gels et sprays alcoolisés, sources d’irritation pour le cuir chevelu

-          colorations, décolorations et permanentes

-          usage d’un séchoir très chaud

-          massage trop énergique du cuir chevelu

 

2) Un shampoing traitant, au pH acide, sans produit détergent sera à adopter : l'usage de shampoings à base d'acide aide à rétablir l'acidité du cuir chevelu, en dégradant les huiles et en empêchant les cellules cutanées mortes de s'accumuler en grappes visibles : en l’utilisant régulièrement, les pellicules disparaitront d’elles-mêmes.  Le fait de se laver les cheveux régulièrement permet d'éliminer la peau morte avant qu'elle ne s'accumule en desquamations plus grosses et perceptibles. Les causes de la pelliculose étant variables, il peut être bon d’essayer différents shampoings afin de trouver celui qui vous convient le mieux : shampoing contenant sulfure de sélénium, goudron, pyrithione de zinc, kétoconazole ou acide salicylique. Alterner différents traitements peut également s’avérer plus efficace.

 

Terminez le lavage par un rinçage à l’eau froide déminéralisée plutôt qu’avec l’eau du robinet chargée en chlore et calcaire.

 

3) Vous pouvez également lotionner  votre cuir chevelu –avec douceur !- tous les soirs, avec une décoction de romarin ou une infusion de tussilage, additionnées de vinaigre de cidre ou de jus de citron frais.

 

4) Les compléments alimentaires : faites des cures régulières, durant au moins 1 mois, en alternant chaque mois avec du  pollen de fleurs, des gélules d’ortie et de la levure de bière.

 

5) Les formes sévères de pelliculose, accompagnées de desquamations sur d’autres régions du corps, doivent être traitées par un médecin dermatologue. Il pourra prescrire une lotion d’imidazolés (famille chimique de médicaments regroupant antifongiques, antibiotiques et antiparasitaires)

 

 

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Cheveux
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 08:57

Tonsure

 

Le terme « alopécie » regroupe toute perte de cheveux ou de poils, provisoire ou définitive.

 

Elle peut toucher aussi bien les enfants et les femmes que les hommes. Toutefois, ces derniers sont plus particulièrement concernés : la calvitie (alopécie androgénique) touche plus de la moitié d’entre eux.

 

Même si la mode est aux cranes rasés, cette perte n’est généralement pas bien vécue, pour des raisons esthétiques et psychologiques. C’est pourquoi, il est important de la prévenir, de la limiter ou de la traiter, chaque fois que cela est possible.

 

 

Les causes

 

-          Une maladie :

·         Maladie parasitaire : la teigne, fréquente chez l’enfant, due à un champignon, le dermatophyte, généralement transmis par le chien. Elle provoque une alopécie bien localisée et contagieuse

·         La pelade : fréquente chez l’enfant et d’origine inconnue, elle provoque une chute de cheveux par plaques. On trouve parfois des antécédents familiaux de cette maladie. Par ailleurs, elle est aggravée par des conflits psychologiques.

 

-          Un traitement médical :

·         la chimiothérapie anticancéreuse

·         La radiothérapie anticancéreuse

 

-          Une carence alimentaire en zinc ou en fer, surtout chez les femmes, suite à un régime amaigrissant trop restrictif, par exemple.

 

-          Une cause hormonale chez l’homme, ou chez la femme ménopausée : La Dihydrotestostérone (DHT) cause une régression de la racine du cheveu.

 

-          Dans le cas d’une chute de cheveux soudaine, on peut également impliquer un stress important, un choc émotif, ou les suites d’un accouchement.

 

-          L’hérédité intervient dans 95 % des cas de perte prématurée des cheveux chez l’homme.

 

Les traitements

 

Il existe de nombreux traitements préventifs ou curatifs, mais leur efficacité est  très variable.

 

-          L’alimentation : elle doit apporter

·         Des protéines : la kératine est la protéine qui forme les cheveux et les ongles

·         Des acides aminés soufrés, présents dans la viande et les poissons, le jaune d’œuf et les lentilles, pour favoriser la synthèse des protéines.

·         Du fer, oligoélément essentiel à la pousse des cheveux et à l’oxygénation des racines. On le trouve dans la viande rouge, les volailles, les poissons et les fruits de mer, le jaune d’œuf et les lentilles.

·         Du zinc, antioxydant  important pour la santé des cheveux ; on en trouve dans les huîtres, les fruits de mer, la viande rouge, le poisson, le jaune d’œuf, les lentilles…

·         Des acides gras essentiels, oméga-3 et oméga-6, apportés par les huiles de colza, de noix, de soja.

 

 

-          Les compléments alimentaires interviennent dans la prévention ou la réduction des chutes de cheveux occasionnelles :

·         Les vitamines B stimulent la fabrication de la kératine, protéine formant les cheveux et les ongles. Les vitamines B8 (biotine) et B5 (pantothénique) sont particulièrement recommandées. La levure de bière,  particulièrement riche en vitamines du groupe B, est à privilégier si l’on n’y est pas intolérant, ce qui se manifeste par des maux de tête et des flatulences.

·         La cystéine, acide aminé soufré : son efficacité a été prouvée chez les personnes souffrant de malnutrition. Toutefois, elle est défavorable en cas de calculs rénaux.

·         La méthionine, acide aminé soufré, pour les personnes dont le régime est carencé en méthionine. Cependant, elle est déconseillée aux personnes souffrant de cancer, de maladies cardiovasculaires, d’hépatite ou de schizophrénie.

 

-          En cas de chimiothérapie anticancéreuse, porter un casque réfrigérant prévient la chute des cheveux en limitant la circulation sanguine vers les follicules pileux.

 

-          Les soins généraux apportés aux cheveux :

·         Evitez les produits agressifs, teintures et permanentes.

·         Evitez élastiques, bigoudis, fers à friser et séchoir électrique

·         Ne partagez pas peignes, brosses et autres accessoires pour cheveux

·         Massez régulièrement votre cuir chevelu afin de stimuler la circulation sanguine près des racines

 

-          Des soins spécifiques anti-chute  

 

 

-          Les médicaments :

·         La pilule contraceptive peut avoir un effet antiandrogène.

·         Le minoxidil freine la chute des cheveux et stimule leur croissance. Chez la femme, s’il n’est pas efficace le médecin peut prescrire de la spironolactone, à l’effet antiandrogène.

·         La finastéride, pour les hommes atteints de calvitie, inhibe l’enzyme qui convertit la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). L’effet thérapeutique est inégal et cesse dès l’arrêt du traitement.

·         Contre la teigne, il faut raser la zone atteinte pour bien traiter les lésions avec la Griséofulvine, pendant 1 à 2 mois, avec un résultat incertain. Un antifongique par voie orale traitera l’infection plus efficacement.

·         Contre la pelade on utilise des corticoïdes locaux dont l’action est limitée. En général, les cheveux repoussent sans traitement  au bout de quelques mois, voire quelques années.

 

-          La chirurgie : des microgreffes de cheveux peuvent être pratiqués mais elles nécessitent temps et argent.

 

Repost 0
Published by Gabrielle - dans Cheveux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de bio-bien-belle.over-blog.fr
  • Le blog de bio-bien-belle.over-blog.fr
  • : Présentation de fiches relatives à la santé, au bien-être et à la beauté.
  • Contact

Profil

  • Gabrielle
  • Ex enseignante, spécialisée en sciences médico-sociales.

Recherche

Archives

Pages

Liens